Montage au vif

 

 

Etang 264
Vidéo envoyée par asbatpotar

 

             Bonjour à tous , comme vous pouvez le voir sur cette petite vidéo la météo n'est pas avec nous ces temps ci , alors comme promis dans un précédent article et pour faire plaisir à de nombreux lecteurs , nous allons voir quelques montages utilisés pour la pêche dans cet étang .
   Bien sur rien de révolutionnaire , tous ces montages sont très simples et académiques , je n'aime pas trop me prendre la tête quand je suis à la pêche aussi je vais au moins compliqué et en plus ça ne marche pas trop mal alors ...

    Bon nous allons commencer par un montage pour le brochet au vif avec un flotteur , le plus simple possible , mais qui ira très bien pour la grosse perche , le gros black bass , et éventuellement le sandre .

Alors voici le premier montage :

   
Etang_270

   
En commençant par le bas il nous faut :

   ---   Un hameçon triple , mais qui peut être remplacé par un gros hameçon simple (la taille dépend évidemment de votre vif) .

   ---   Un bas de ligne acier d'une trentaine de centimètres , indispensable pour le brochet , mais facultatif pour les autres poissons .

 

Etang_272
   

   ---   Un émerillon à agrafe qui servira à ce que votre vif qui n'arrête pas de tourner en rond emmêle moins votre ligne , et qui permet un changement plus rapide de votre bas de ligne .
   

Etang_277   
    

   ---   Une plombée qui peut être une grosse chevrotine ou une olive coulissante , c'est au choix de chacun . Cette plombée doit être en rapport avec le poids supporté par votre flotteur . Pas besoin de bille caoutchouc pour amortir le choc de l'olive sur le noeud de l'émerillon car dans cette pêche on ne lance pas souvent , c'est le vif qui travaille et pas le pêcheur .

   ---   Un flotteur , coulissant ou non , suivant la profondeur de pêche . Si les lieux de pêche sont profonds , un flotteur coulissant s'imposera sinon ce ne sera pas indispensable . Personnellement j'utilise uniquement des flotteurs coulissants , plus pratiques à lancer . J'utilise des flotteurs entre 5 et 10 grammes en fonction de la taille des vifs utilisés (gardonneaux de 10 à 12 centimètres) , mais on peut prendre des flotteurs de 20 grammes et plus si on traque des plus gros poissons .


Etang_275
         

   ---   Un stop-flot : c'est un accessoire indispensable avec un flotteur coulissant , ça permet de faire varier la profondeur de pêche en bloquant le flotteur à la hauteur voulue . On peut très bien pêcher à 5 mètres de profondeur avec une canne de 3 mètres , sans cela ce n'est pas possible ou alors avec d'autres types de montages .

   ---   Enfin le fil du moulinet : le diamètre dépend bien sur de la taille du poisson recherché , pour info j'utilise du 25 centièmes car les brochets de l'étang ne sont pas bien gros . Inutile d'avoir 200 mètres de fil sur votre moulinet , le brochet ne s'en va pas si loin .

       Voila donc un exemple de montage , cette ligne peut être montée sur une canne de 3 à 4 mètres , rigide pour assurer le ferrage mais pas obligatoirement légère car c'est une pêche à poser .

    Voyons maintenant comment accrocher le vif sur l'hameçon . Deux solutions : par le nez ou par le dos . La première solution impose généralement un ferrage retardé : le brochet prend généralement le vif par le travers , et après un moment le retourne et l'avale . Si on ferre avant qu'il ne l'avale on a toutes les "chances" de le rater , il faut attendre un moment . Mais combien de temps me direz vous , eh bien je vous répondrai : un certain temps !
   Certains disent  "le temps de fumer une cigarette" , encore faut-il être fumeur !  Non il faut théoriquement attendre le deuxième départ (si on le voit) . Je m'explique : le brochet prend le vif par le travers et part avec : c'est le premier départ . Ensuite il s'arrête et avale le vif , puis il repart dans son coin : c'est le deuxième départ  et c'est à ce moment là qu'il faut ferrer .
    Alors maintenant faut-il utiliser ce type de ferrage retardé ?  Je dirai non pour une bonne raison : le brochet sera pris au fond de la gorge si ce n'est pas dans l'estomac , ce qui ne lui laisse pas beaucoup de chance de survie si on décide de le remettre à l'eau ou si c'est une autre espèce non recherchée qui a mordu . De plus un poisson pris de cette façon ne se défendra pas autant que s'il était pris au bord de la gueule et ce sera donc moins sportif . Non on préférera le ferrage immédiat à la touche :
   Le vif est accroché par le dos (comme sur la photo plus haut) . Cette solution permet de ferrer à la touche et donc de prendre le poisson au bord ou dans la gueule et ainsi le relâcher avec de bonnes chances de survie . Question d'éthique !!

    Maintenant et pour finir , une petite astuce : si vous utilisez du fil qui a tendance à couler et que votre vif a tendance à remonter à la surface vous aurez de gros  problèmes d'emmêlage , alors pour éviter cela il suffit de graisser le fil sur quelques mètres entre le flotteur et la canne avec de la vaseline par exemple , ce qui permet de faire flotter votre fil .

      Voila pour aujourd'hui , nous verrons d'autres montages dans de prochains articles quand la météo ne sera pas trop clémente .

A bientôt

PS : pour voir une petite vidéo de la pêche du brochet au vif cliquez ICI

Et pour voir le montage en Pater Noster c'est ICI